Plusieurs méthodes existent pour vaincre le problème de l’éjaculation précoce. Parmi ces dernières, celle appelée « l’exercice du cerf ». De quoi s’agit-il ? Comment la pratiquer ? Qu’est-ce que j’en pense réellement et pourquoi ? On fait le point dans cet article.

Quelle est l’origine de l’exercice du cerf ?

L’exercice du cerf existe depuis de très nombreuses années. En effet, cette technique s’inspire de pratiques taoïstes ancestrales en optimisant la circulation des énergies corporelles au travers de mouvements masturbatoires. Elle existait autrefois chez les taoïstes pour améliorer les performances sexuelles masculines et accroître la fertilité. Largement réutilisé aujourd’hui pour lutter contre l’éjaculation précoce, l’exercice du cerf connaît un véritable succès.

Pour l’anecdote, le nom de cette méthode s’inspire d’observations concernant l’accouplement du cerf. Les taoïstes avaient remarqué que cet animal pratiquait un coït particulièrement long. Ils ont alors découvert que ce dernier utilisait, entre autres, son muscle pubo coccygien pour prolonger son plaisir sexuel.

Quelles sont les différentes étapes pour pratiquer cet exercice ?

  1. Attendez d’être seul pour quelque temps et installez-vous confortablement. Peu importe le lieu et la position, tant que vous vous sentez à l’aise.
  2. Prenez votre pénis dans votre main et commencez à vous masturber. Il s’agit donc d’effectuer plusieurs mouvements de va-et-vient du bas vers le haut, de la base des testicules à la limite du gland de manière à obtenir une érection. En principe, l’exercice du cerf nécessite de pratiquer 72 mouvements masturbatoires. Ce nombre peut cependant être ajusté en fonction de vos besoins. Cette première étape devrait vous prendre entre 2 et 3 minutes. Son objectif est de faire progressivement monter l’excitation sexuelle physique et psychique.
  3. Frottez vigoureusement les paumes de vos mains l’une contre l’autre pendant 20 secondes de façon à y réunir l’ensemble de votre énergie corporelle. Si malgré ce geste vos mains restent froides en raison d’une basse température ambiante, essayez de les réchauffer artificiellement, par exemple à l’aide d’une bouillotte, d’un radiateur, d’un four ou encore simplement en les plaçant quelques secondes sous l’eau chaude.
  4. Enveloppez la totalité de vos testicules avec la paume d’une de vos mains. N’exercez aucune pression particulière et concentrez-vous simplement sur la chaleur de vos mains qui émane vers vos parties intimes pendant une dizaine de secondes.
  5. Sans enlever votre première main de vos testicules, placez votre deuxième main sur votre pubis, entre votre nombril et la base de votre verge. Exercez une pression légère sur la zone concernée. Effectuez ensuite fermement de petits mouvements rotatifs sur cette dernière, en suivant le sens des aiguilles d’une montre, pendant environ 40 secondes. Il est important de rester concentré uniquement sur les sensations de votre corps.
  6. Une nouvelle fois, frottez vos deux mains l’une contre l’autre, en suivant exactement le même processus que celui décrit dans l’étape numéro 3.
  7. Répétez l’exercice décrit dans l’étape numéro 4, à un détail près. Effectuez cette fois-ci les rotations sur le pubis dans le sens inverse à celui des aiguilles d’une montre. Rappel : prenez le temps d’être à l’écoute de vos sensations physiques !
  8. Toujours le sexe en érection, pressez votre pénis à plusieurs reprises à l’aide de l’une de vos mains. La pression s’effectue tout en descendant le long du pénis du haut vers le bas. Le mouvement effectué doit vous donner l’impression que vous cherchez à extraire un liquide de votre verge exactement comme si vous étiez en train de traire une vache. Le principe de l’exercice du cerf veut que vous répétiez le geste 72 fois.
  9. Exercez ensuite de nouvelles pressions sur les côtés du pénis, cette fois du bas vers le haut, en veillant à ne pas oublier un seul centimètre de peau. Il est possible d’accompagner vos gestes d’un exercice de respiration. Inspirez profondément en pressant. Expirez profondément en relâchant. Restez toujours concentrez sur vos ressentis.
  10. Frappez ensuite votre pénis sur votre cuisse droite puis sur votre cuisse gauche, ou inversement. Le geste doit être dynamique de manière à tonifier la circulation du sang et surtout à désensibiliser le pénis. Attention cependant à ne pas vous faire mal !
  11. Massez délicatement, mais fermement, d’abord la peau de vos testicules, puis vos testicules eux-mêmes. Prenez garde à n’en oublier aucune partie.
  12. Enfin, contractez le muscle de votre périnée quelques secondes avant de le relâcher. Répétez l’exercice à plusieurs reprises. Le muscle du périnée masculin est généralement assez méconnu de la majorité des hommes dans nos sociétés modernes ! Il s’agit du muscle qui permet de se retenir d’uriner. Il est possible que vous mettiez un peu de temps avant de réussir à le localiser et à le contracter sans contracter en même temps ses fesses et ses abdominaux. Cependant, ne vous découragez pas et persévérez !

Quels sont les bienfaits de la pratique de l’exercice du cerf ?

Pratiquer l’exercice du cerf comporte de nombreuses vertus. L’exercice du cerf est un excellent moyen de lutter contre l’éjaculation précoce au travers de différents processus. Il permet tout d’abord de désensibiliser le gland. En atténuant les sensations de ce dernier, l’excitation sexuelle atteint son paroxysme plus progressivement. La jouissance est donc retardée.

L’exercice du cerf est aussi, pour les hommes, une bonne solution pour apprendre à contrôler ses muscles. Il permet donc de mieux maîtriser son corps, notamment au cours d’un rapport sexuel.

L’exercice du cerf est enfin un bon moyen de solidifier l’érection, de stimuler la production d’hormones masculines, de dynamiser la prostate et les différentes glandes du corps.

Qu’est-ce que je pense réellement de cette méthode ?

L’exercice du cerf est une technique simple et naturelle contre l’éjaculation précoce. Contrairement aux produits cutanés et oraux, l’exercice du cerf ne comporte aucun risque pour la santé et ne nécessite aucun outil spécifique. Il offre au contraire de nombreux bienfaits physiques.

En revanche, je suis un peu moins à l’aise avec l’aspect mystique, voire rituel de l’exercice. J’en saisis la finalité, mais je suis plus septique sur le procédé. Des exercices plus simples existent pour désensibiliser le gland, j’en parle ailleurs sur le blog.

Je reste également persuadé que l’exercice du cerf doit s’effectuer en complément d’une thérapie. En effet, l’exercice du cerf travaille sur le corps, mais il est important de travailler sur l’esprit, car les causes de l’éjaculation précoce sont également d’ordre psychique. Pour venir définitivement à bout d’un problème profond, il est capital d’en comprendre l’origine. Voilà pourquoi je recommande la thérapie vidéo mise en place par Pascal De Sutter et Alexandra Hubin.