Comme vous l’avez probablement compris en parcourant ce blog, j’ai longtemps souffert d’éjaculation précoce. Ce problème m’a réellement gâché la vie et j’ai testé de nombreuses solutions pour en venir à bout. Parmi ces dernières, l’exercice de Kegel. De quoi s’agit- il ? Comment le pratiquer ? Je vous en dis un peu plus sur cette technique millénaire.

Quelles sont les origines de l’exercice de Kegel ?

La pratique de l’exercice de Kegel ne date pas d’hier. Pour dire vrai, elle remonte même à quelques milliers d’années. Initialement utilisée chez les taoïstes de la Chine ancienne, elle était également une pratique courant chez les Yogis hindous. Elle a cependant été mise au-devant de la scène dans les pays occidentaux aux alentours des années 1940 par le docteur Arnold Kegel ; d’où son appellation actuelle. En effet, ce gynécologue américain du XXème siècle a découvert cette technique de contraction et décontraction des muscles pelviens dans l’objectif de palier divers troubles physiques et d’améliorer la sexualité.

Quels sont les objectifs et les bienfaits de l’exercice de Kegel ?

Vous l’aurez compris, l’exercice de Kegel consiste à travailler le muscle pubococcygien, ou muscle PC, au travers de contractions et décontractions volontaires. Ce dernier a pour objectif principal de renforcer considérablement le plancher pelvien. Cette tonification apporte de réels bénéfices en termes de plaisir sexuel chez l’homme et la femme. Elle est également un moyen efficace de lutter contre divers maux physiques et sexuels.

Pour l’homme, elle est une véritable solution à l’éjaculation précoce. En effet, l’exercice de Kegel, quand il est pratiqué régulièrement, permet de mieux maîtriser son éjaculation et même d’obtenir des orgasmes non éjaculatoires. Cette technique augmente également la quantité de sperme expulsé au moment de la jouissance. Chez la femme, l’exercice de Kegel est idéal à pratiquer au cours et à l’issue d’une grossesse. Il permet non de préparer le périnée à l’accouchement, mais aussi de le rééduquer après la naissance de l’enfant.

Comment pratiquer l’exercice de Kegel ?

L’exercice de Kegel est simple à effectuer, et donc accessible à tous. Il consiste à alterner contraction et décontraction des muscles de son plancher pelvien, et plus particulièrement de son muscle PC. Il permet ainsi de renforcer ce dernier qui est à l’origine du réflexe d’éjaculation et donc de mieux contrôler sa jouissance.

Il est nécessaire de répéter l’exercice à de multiples reprises pour obtenir des résultats. En effet, tout comme n’importe quel muscle du corps, le muscle pubococcygien ne se tonifie qu’au travers d’un travail régulier. Il s’agit donc d’effectuer chaque jour des séries de contraction et décontraction de la manière suivante :

  • Contracter quelques secondes
  • Puis relâcher quelques secondes.

Et ainsi de suite ! Attention, il est recommandé de commencer par des contractions courtes avant d’en augmenter progressivement la durée, au risque de vous blesser ou de provoquer des douleurs. Au début, il sera donc question de ne contracter et décontracter le muscle pubococcygien qu’une petite seconde et d’effectuer des séries de 50, seulement une fois tous les deux jours. Il sera possible d’intensifier le travail seulement au bout de quelques semaines, quand le muscle sera déjà plus entraîné. Quoi qu’il arrive, soyez toujours à l’écoute de votre corps !

Si certains d’entre vous ne savent pas où se situe le muscle pubococcygien, c’est tout à fait normal, il ne fait pas partie des muscles dont en entend le plus parler. Le muscle pubococcygien, également appelé couramment par son abréviation muscle «PC», est un muscle en forme de hamac qui se trouve entre l’anus et les testicules chez l’homme. Son rôle est de soutenir l’ensemble des organes pelviens. Il a pour fonction, entre autres, de contrôler l’écoulement de l’urine chez l’homme comme chez la femme, et, chez l’homme spécifiquement, d’expulser le sperme.

muscle PC

Contracter son muscle pubococcygien revient donc à effectuer ce qu’on appelle couramment un «stop pipi». Pour faire simple, pour contracter votre muscle pubococcygien, il vous suffit de faire exactement comme si vous essayiez de retenir une envie pressante d’uriner. Le muscle PC est aussi lié directement à la fonction sexuelle. Chez l’homme, tonifier son muscle PC permet donc de mieux contrôler son orgasme en retenant son éjaculation plus longtemps. Il est aussi un bon moyen d’éviter les pannes d’érection.

Quel est mon avis sur l’exercice de Kegel ?

L’exercice de Kegel a l’avantage d’être simple d’utilisation et surtout de pouvoir s’effectuer en toutes circonstances. Chez soi, au bureau, dans les transports en commun ou même dans la salle d’attente du médecin, il est possible de pratiquer l’exercice de Kegel sans que personne ne remarque rien autour de vous.

L’exercice de Kegel est vraiment pratique à mettre en place au quotidien et ne nécessite aucun aménagement en termes de temps ni investissement matériel spécifique. J’ai personnellement beaucoup apprécié cette absence de contraintes.

Vous l’avez peut-être compris en lisant le blog, je ne suis pas très favorable aux médicaments. 100% naturel, l’exercice de Kegel, quand il est correctement effectué, ne met pas la santé en danger. Au contraire il apporte au corps de nombreux bénéfices ! Connu depuis un très grand nombre d’années au sein de diverses cultures, l’exercice de Kegel est un outil efficace pour combattre l’éjaculation précoce masculine. Personnellement, je l’ai pratiqué dans le cadre d’une thérapie comportementale. Il m’a permis, directement ou indirectement, de considérablement améliorer la qualité et la durée de mes rapports sexuels.

Bien entendu, ce n’est pas magique. Les effets peuvent varier en intensité en fonction des gens et certains auront besoin de plus de temps que d’autres pour observer une amélioration. Cependant, l’exercice de Kegel permet un véritable travail musculaire. Il engendre donc nécessairement, à plus ou moins long terme, des résultats.

Enfin, l’exercice de Kegel n’est pas uniquement réservé aux hommes. Il peut également être effectué par les femmes et leur apporter aussi de nombreux bienfaits physiques et sexuels. Il faut d’ailleurs savoir que le docteur Kegel destinait initialement cet exercice à la gent féminine !