Comme vous l’avez probablement compris en parcourant ce blog, j’ai longtemps souffert d’éjaculation précoce. Ce problème m’a réellement gâché la vie et j’ai testé pas mal de solutions pour en venir à bout. Parmi elles, les exercices de Kegel. De quoi s’agit- il ? Comment les pratiquer ? Je vous en dis un peu plus sur cette technique millénaire.

Quelle est l’origine des exercices de Kegel ?

La pratique des exercices de Kegel ne date pas d’hier. Pour dire vrai, elle remonte même à quelques milliers d’années. Initialement utilisée chez les taoïstes de la Chine ancienne, elle était également une pratique courante chez les Yogis hindous.

Dans les pays occidentaux, elle a été mise sur le devant de la scène aux alentours des années 1940 par le docteur Arnold Kegel, d’où son appellation actuelle. En effet, ce gynécologue américain du XXème siècle a découvert que cette technique de contraction et décontraction des muscles pelviens était efficace pour soigner différents troubles physiques, tels que l’incontinence, et pour améliorer la sexualité.

Quels sont les bienfaits des exercices de Kegel ?

Les exercices de Kegel consistent à renforcer le muscle pubo-coccygien, ou muscle PC, au travers de contractions et décontractions volontaires. Ce muscle est le muscle principal du plancher pelvien, appelé aussi périnée. Chez l’homme, cette zone est mise à contribution dans la phase d’érection pour retenir le flux sanguin et dans la phase de contraction musculaire qui précède l’éjaculation, pour expulser le sperme.

Pour l’homme, ces exercices sont donc souvent mis en avant comme une des solutions à l’éjaculation précoce. En effet, les exercices de Kegel, quand il sont pratiqués régulièrement, permettent de mieux maîtriser le moment de non-retour, de retarder l’éjaculation et même d’obtenir des orgasmes non éjaculatoires. C’est aussi un bon moyen d’éviter les pannes d’érection.

Chez la femme, les exercices de Kegel sont recommandés au cours et à l’issue d’une grossesse. Ils permettent non seulement de préparer le périnée à l’accouchement, mais aussi de le rééduquer après la naissance de l’enfant.

Où se situe le muscle PC ?

Le muscle pubo-coccygien, également appelé couramment par son abréviation «muscle PC», est un muscle en forme de hamac qui, chez l’homme, se trouve entre l’anus et les testicules. Son rôle est de soutenir l’ensemble des organes pelviens. Il a pour fonction, entre autres, de contrôler l’écoulement de l’urine chez l’homme comme chez la femme, et, chez l’homme spécifiquement, d’expulser le sperme.

muscle PC

Pour mieux le localiser, vous pouvez faire ce qu’on appelle couramment un «stop pipi». En effet, quand vous essayez de retenir une envie pressante d’uriner, c’est précisément votre muscle pubo-coccygien qui est mis à contribution pour bloquer le jet d’urine. Mais attention, ne réalisez pas les exercices de Kegel lors de la miction : c’est déconseillé par le corps médical car ce geste peut être à l’origine d’infections urinaires.

Comment faire les exercices de Kegel ?

Les exercices de Kegel sont simples à effectuer. Ils consistent à alterner contraction et décontraction des muscles du plancher pelvien, et plus particulièrement du muscle PC.

Avant de commencer, allongez-vous sur le dos. Repliez les jambes et serrez les genoux. Petit détail qui a son importance : votre vessie ne doit pas être pleine. Ensuite, effectuez une dizaine de séries de contractions et de décontractions des muscles pelviens de la manière suivante :

  1. Contractez pendant 5 secondes
  2. Relâchez pendant le double de temps, soit 10 secondes

Si c’est difficile, vous pouvez commencer par des contractions plus courtes, avant d’en augmenter progressivement la durée. Si l’exercice provoque des douleurs, arrêtez. Ce sont des muscles que l’on a pas l’habitude de travailler, donc soyez à l’écoute de votre corps pour éviter de vous blesser.

Une fois que vous serez plus à l’aise avec la technique, vous pourrez varier les positions : debout, ou assis sur une chaise par exemple. Vous pourrez même essayer le « demi-pont » : allongé au sol, genoux fléchis, il s’agit de relever le bassin (fesses décollées), de maintenir la contraction du muscle PC pendant 10 secondes, puis de redescendre doucement.

demi pont exercice de Kegel

Au bout de combien de temps peut-on voir des résultats ?

Vous n’obtiendrez pas une meilleure tonicité du muscle PC du jour au lendemain. Toutefois, si vous répétez ces exercices 5 minutes par jour tous les 2 jours, les premiers résultats tangibles pourront être observés au bout d’un mois.

Comment contracter le muscle PC pendant l’acte sexuel ?

Pour tirer profit de votre renforcement du muscle PC, il est important de savoir comment l’utiliser lors d’un rapport sexuel, sinon tout cela ne vous sera d’aucune utilité.

point de non-retour

C’est assez simple : pour faire redescendre le niveau d’excitation et retarder le réflexe éjaculatoire, il faut contracter le muscle pubo-coccygien avant le point de non-retour et le relâcher ensuite. Si la contraction musculaire a lieu après, c’est trop tard : la prostate a déjà commencé à « pomper » le sperme, on ne peut plus revenir en arrière, l’éjaculation est imminente. Ce processus est très bien expliqué ici.

Quel est mon avis sur les exercices de Kegel ?

Les exercices de Kegel ont l’avantage d’être simples et surtout de pouvoir s’effectuer en toutes circonstances. Chez soi, au bureau, dans les transports en commun ou même dans une salle d’attente, il est possible de pratiquer ces exercices sans que personne ne remarque rien autour de vous. Ils ne nécessitent donc aucun aménagement, ni en termes de temps ni en termes de matériel. Un premier point intéressant.

Vous l’avez peut-être compris en lisant le blog, je ne suis pas très favorable aux médicaments. 100% naturels, les exercices de Kegel, quand il sont correctement effectués, ne mettent pas la santé en danger. Au contraire, ils apportent au corps de réels bénéfices et doivent faire partie de votre panoplie d’outils naturels pour combattre l’éjaculation précoce.

Personnellement, j’ai réalisé ces exercices de musculation du plancher pelvien dans le cadre de la thérapie comportementale de Pascal de Sutter et Alexandra Hubin. Ils m’ont permis, en parallèle d’autres exercices, d’améliorer la qualité et la durée de mes rapports sexuels.

Bien entendu, ce n’est pas une méthode magique. Il ne suffit pas d’entrainer le muscle PC pour avoir des résultats. Il faut surtout maîtriser correctement les moments de contraction et de décontraction pendant l’acte sexuel, sinon tous vos efforts ne serviront à rien !

Fred
Auteur

Fred