Ayant souffert d’éjaculation précoce pendant une période très douloureuse de ma vie, j’ai été amené à tester différentes techniques pour venir à bout du problème, avant de finalement trouver la solution. Je partage mes découvertes sur ce site, avec vous. Aujourd’hui, on fait le point sur le squeeze. Je vous dis tout dans cet article sur cette technique de pression pénienne.

La technique du squeeze, qu’est-ce que c’est ?

Le squeeze (« presser » en anglais), ou squeezing, est une méthode utilisée contre l’éjaculation précoce. Elle consiste à exercer une pression sur le gland à l’approche de l’éjaculation. Ce geste bref et précis, généralement effectué par la partenaire, permet de retarder le réflexe éjaculatoire et donc d’obtenir des rapports sexuels plus longs. En effet, la compression bloque le flux sanguin dans le pénis : elle a pour effet de diminuer l’intensité de l’érection et de faire baisser le niveau d’excitation sexuelle.

Qui a inventé la technique du squeeze ?

La technique du squeeze a été inventée par William Masters et Virginia Johnson au début des années 1970.

Masters and Johnson technique

Ces deux sexologues américains, auteurs notamment du best-seller Human Sexual Response dans lequel ils étudient le cycle des réactions sexuelles, sont des pionniers en termes de recherches sur la sexologie humaine.

Ils se sont notamment intéressés aux troubles de l’impuissance et de l’éjaculation précoce et se sont appuyés sur les travaux du docteur américain James Semans, qui, en 1956, a été le premier à décrire la méthode « start-stop ». Celle-ci consiste à identifier, au cours d’un rapport sexuel, l’imminence de l’éjaculation pour la retarder. Il s’agit plus exactement de se détendre et de stopper les mouvements de va-et-vient avant le point de non-retour, c’est-à-dire avant l’arrivée des contractions musculaires qui déclenchent l’éjaculation.

La technique du squeeze diffère légèrement de cette approche. Elle nécessite elle aussi d’identifier les signes annonçant l’éjaculation et d’arrêter le rapport mais y ajoute le geste de pression sur le gland pour faire redescendre le niveau d’excitation sexuelle.

Comment utiliser étape par étape la méthode du squeeze ?

Voici les différentes étapes à suivre pour tirer parti de cette méthode :

  • Essayez de repérer les signes qui annoncent l’approche de l’éjaculation. L’éjaculation intervient lorsque votre excitation sexuelle est à son apogée. Généralement, plusieurs manifestations physiques précèdent l’orgasme : votre corps qui se raidit, votre respiration qui s’intensifie ou encore votre rythme cardiaque qui augmente.
  • Définissez avec votre partenaire un signal qui marque le moment où vous allez vous retirer car vous risquez d’éjaculer. Il peut s’agir, par exemple, d’un mot ou d’un geste spécifique. Quel qu’il soit, celui-ci doit être bref et facilement compréhensible. De cette manière, votre partenaire pourra réagir rapidement.
  • Dès que le signal est effectué, retirez votre pénis du vagin de votre partenaire et positionnez-vous de manière à ce que sa main puisse attraper votre gland. L’idée est d’enchaîner cette série d’actions de la manière la plus fluide possible.
  • Votre partenaire, à l’aide de son pouce et de son index, doit alors venir serrer fermement votre gland, au niveau du frein. Le frein est la petite membrane située sous le gland. Il a pour fonction de retenir le prépuce. Le pouce de votre partenaire appuie sur celui-ci tandis que son index encercle la couronne du gland. Le geste doit durer au moins 5 secondes. En complément, votre partenaire peut également presser la base de la verge avec la deuxième main. Attendez ensuite encore quelques secondes avant de reprendre le rapport sexuel.
squeezing technique

Vous pouvez répéter autant de fois que vous le souhaitez cette technique au cours du rapport sexuel.

C’est à la partenaire de réaliser le geste de compression de manière à ce que, de votre côté, vous puissiez complètement lâcher prise. Toutefois, si c’est plus pratique pour vous, vous pouvez le faire vous-même.

Cette technique de compression est-elle dangereuse ?

Le squeeze est une méthode naturelle qui ne présente aucun danger. Il faut juste faire attention à ce que votre partenaire ne vous blesse pas ou ne vous fasse pas mal en effectuant la pression. Le geste, quand il est réalisé correctement, ne doit engendrer aucune douleur.

Quel est mon avis sur cette méthode pour durer plus longtemps ?

L’avantage principal de cette méthode est qu’elle est 100% naturelle. Elle ne présente aucun risque pour la santé.

De plus, le squeeze est la preuve qu’il est possible de mieux gérer son niveau d’excitation en faisant des pauses et donc de mieux identifier l’imminence de l’éjaculation soi-même, sans médicament. Quand j’ai compris cela, je me souviens avoir eu un déclic et m’être dit que j’avais enfin un moyen de secours si je sentais que les choses dérapaient !

Dans la pratique, la technique du squeeze comporte néanmoins quelques inconvénients.

Tout d’abord, il faut savoir que les résultats peuvent varier en fonction des éjaculateurs précoces. Après le squeeze, au moment de reprendre la pénétration, certains verront leur excitation regrimper illico, tandis que d’autres trouveront que leur excitation a plutôt diminué. Pour ma part, ça fonctionnait plutôt bien, même si je trouvais que la compression était assez inconfortable.

De plus, cette technique nécessite de « se retirer », parfois à plusieurs reprises. Même si ces pauses sont consenties, elles altèrent la spontanéité et la qualité de l’acte sexuel. En gros, elles ont un effet tue-l’amour. Sur le long terme, ces pauses répétées peuvent même devenir difficiles à supporter pour votre partenaire qui les subit sans en être la cause et qui peut donc ressentir un sentiment amer de manque, ou d’abandon.

Enfin, cette technique est difficilement envisageable dans le cadre d’une histoire sans lendemain, car elle demande énormément de bienveillance et de complicité de la part de votre partenaire.

Résumons. En pratiquant le squeeze, vous faites un pas dans la bonne direction, celle de la rééducation sexuelle. Mais il faut que vous alliez plus loin. Investir un peu de temps et d’argent dans une sexo-thérapie (j’en parle dans cet article) a été la meilleure décision que j’ai pu prendre. Elle m’a permis de me débarrasser de mes mauvaises habitudes au lit et de retrouver une sexualité épanouie. Tout ce dont vous avez besoin, c’est de motivation. De détermination. Je ne peux que vous encourager à prendre vous aussi cette décision.

Dernière mise à jour le 18/11/2020.

close

Ma méthode pour ne plus être précoce ↓

Abonne-toi et reçois gratuitement 5 conseils CONCRETS tirés de mon expérience d'ancien éjaculateur précoce.