N’importe quel médecin vous le dira, votre hygiène de vie a un impact direct sur votre santé, et notamment sur votre santé sexuelle. Il est cependant complexe de démêler le vrai du faux à ce sujet. Faisons donc le point dans cet article sur les habitudes de consommation qui ont une influence (ou non) sur l’éjaculation.

Consommation d’alcool et éjaculation prématurée

Étrangement, l’alcool n’est pas l’ennemi de l’éjaculateur précoce. En effet, toute boisson alcoolisée dispose de propriétés « retardantes ». Cela s’explique simplement par le fait que l’alcool affecte le système nerveux central. Elle le ralentit.

système nerveux central

Comme l’éjaculation est une réponse réflexe qui vient en réaction à une stimulation de certaines terminaisons nerveuses, si le système nerveux central est perturbé, alors l’éjaculation intervient moins vite. Si l’on suit ce raisonnement jusqu’au bout, on peut même dire qu’un éjaculateur précoce, c’est en fait quelqu’un qui est en très bonne santé sexuelle, très réactif aux stimuli érotiques !

L’alcool a aussi un effet relaxant. Celui qui souffre d’éjaculation précoce ressentira moins l’angoisse de performance, ce qui peut là aussi expliquer une éjaculation mieux maitrisée.

Cependant, attention, si l’alcool s’avère a priori efficace pour retarder le moment de l’éjaculation, il peut également entraîner des troubles érectiles. De même, rappelons que la consommation excessive d’alcool a des effets néfastes pour la santé. D’autant qu’avec le phénomène d’accoutumance, votre corps aura besoin, au fur et à mesure, d’une dose un peu plus importante pour obtenir les mêmes effets retardants. Boire pour durer plus longtemps au lit n’est donc raisonnablement PAS la bonne solution.

Cannabis et éjaculation précoce

Tout comme l’alcool, le cannabis agit directement sur le système nerveux central. Son effet sur l’éjaculation précoce est démontré. En effet, à faibles doses, les cannabinoïdes agissent comme un IRS (inhibiteur de la recapture de la sérotonine). Ils permettent d’augmenter le taux de sérotonine, ce neurotransmetteur qui joue un rôle prépondérant dans la modulation de l’excitation sexuelle.

inhibiteur recapture sérotonine

En consommant du cannabis, vous pourrez donc plus facilement retarder votre éjaculation. Certains anciens consommateurs réguliers de cannabis ont d’ailleurs remarqué une rapidité d’éjaculation plus importante lorsqu’ils ont arrêté d’en prendre.

Toutefois, le cannabis ne peut pas être présenté comme une solution au problème de l’éjaculation précoce. D’une part, parce qu’il est illégal, et d’autre part, parce qu’il loin d’être inoffensif. Les risques pour la santé sont bien réels. Chez certains individus, le cannabis peut d’ailleurs être à l’origine de dysfonctionnements sexuels tels qu’une perte de libido, un problème d’érection ou encore une baisse de la fertilité liée à une altération de la qualité du sperme.

Si vous souhaitez tout de même explorer cette voie thérapeutique, vous pouvez toutefois vous tourner vers le cannabis médical (CBD), dont la vente est aujourd’hui légale dans l’Union Européenne, tant que les produits ne contiennent pas plus de 0.2 % de THC.

Que penser du thé, du café et des autres excitants ?

À l’heure actuelle, aucune étude scientifique n’a pu démontrer qu’il existait un lien entre la consommation de boissons excitantes, ou la consommation de tabac, et l’éjaculation précoce. Fumer, boire du thé ou boire du café n’aurait donc aucun impact avéré sur le fait d’éjaculer prématurément.

De récentes études américaines tendent même à affirmer que le café a des vertus positives sur l’érection masculine. En effet, il a été observé que les hommes en surpoids buvant deux à trois tasses de café par jour verraient leur risque de troubles érectiles se diviser par deux. Attention toutefois à nuancer ces résultats, puisque les troubles de l’érection relèvent d’un grand nombre de facteurs, à la fois psychologiques, culturels et environnementaux.

Encore une fois, je pense que seule une consultation avec un sexologue est réellement en mesure de vous fournir des pistes de guérison durables. Et notamment le coaching vidéo d’Alexandra Subin et Pascal de Metter, que j’ai moi-même suivi.

close

Ma méthode pour ne plus être précoce ↓

Abonne-toi et reçois gratuitement 5 conseils CONCRETS tirés de mon expérience d'ancien éjaculateur précoce.